PROFIL | SÉCURITÉ ALIMENTAIRE | ÉVÉNEMENTS | RESSOURCES | KIOSQUES ET COMMERCES | PROJETS | PUBLICATIONS | LIENS

Pour des informations complémentaires, vous pouvez aussi consulter le cadre de référence en matière de sécurité alimentaire du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec

Cadre de référence du MSSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le concept de sécurité alimentaire se définit comme suit :

  1. Chacun a, à tout moment, les moyens tant physiques qu’économiques d’accéder à une alimentation suffisante pour mener une vie active et saine.
  2. L’aptitude de chacun à acquérir des aliments est garantie.
  3. L’accès à une information simple, fiable et objective qui permet de faire des choix éclairés est assuré.
  4. Les aliments proprement dits sont satisfaisants sur le plan nutritionnel et acceptable sur le plan personnel et culturel.
  5. Les aliments sont obtenus d’une manière qui respecte la dignité humaine.
  6. La consommation et la production d’aliments reposent sur des valeurs sociales à la fois justes, équitables et morales.
  7. Les aliments sont produits et distribués d’une manière respectueuse par un système agroalimentaire durable.

En 1948, le Canada a été signataire de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’Assemblée générale des Nations Unies. L’article 25 stipule que « toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment en alimentation».

Aux plans national et international, c’est à Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) que revient l’initiative d’élaborer le Plan d’action du Canada pour la sécurité alimentaire. Le Bureau de la sécurité alimentaire coordonne le suivi du Plan d’Action du Canada pour la sécurité alimentaire et fait unrapport au Comité de la Sécurité alimentaire de la FAO sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre du plan d’action, au Canada, comme à l’étranger.

La sécurité alimentaire est devenue une responsabilité publique québécoise lorsqu’elle a été inscrite à l’article 9 du projet de la loi 112. Cette loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale a été soumise pour adoption par l’Assemblée nationale du Québec et sanctionnée en 2002. L’article 9 a été mis en vigueur en 2003. Cette loi engage le gouvernement du Québec à mettre en place « une stratégie nationale » de lutte contre la pauvreté, les préjugés, les inégalités et l’exclusion sociale.


Qu’est-ce que l’insécurité alimentaire ?

Selon l’Ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ), il y a insécurité alimentaire, quand :

  • On manque d’aliments;
  • On a peur d'en manquer;
  • On subit des contraintes dans le choix de ses aliments, contraintes qui affectent la qualité nutritionnelle du régime.

Le CASAL adopte la définition de la sécurité alimentaire du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il tient compte de la définition de l’insécurité alimentaire et rattache cette notion à cinq facteurs associés à la sécurité alimentaire : le pouvoir d’achat ; l’accès physique à de la nourriture saine ; la disponibilité à de la nourriture saine à coût raisonnable ; les habiletés et connaissances ; un système agroalimentaire durable.